Atelier-école : Appui à l’apprentissage des métiers

by admin

AJE à travers une recherche-action participative renouvelée, a identifié les principaux défis qu’elle se doit de relever avec les acteurs de l’apprentissage traditionnel des métiers et les partenaires institutionnels. Défis : * Les droits des apprentis sont respectés à travers une amélioration de la qualité de l’apprentissage des métiers et la construction d’une citoyenneté active. * La mutualisation des artisans renforce leurs capacités de production de richesses et de savoirs et contribue à la réduction de la pauvreté et à l’éducation pour tous. * Le modèle atelier-école à travers l’apprentissage traditionnel est connu et intégré à la carte de la formation professionnelle et doté de passerelles pour accéder à des diplômes qualifiants. * La parité genre est acquise par une diversification de l’offre de l’apprentissage des métiers et un accès plus équitable des filles aux métiers traditionnellement masculins. * L’intégration de l’éducation sexuelle et du VIH SIDA dans les programmes de l’atelier-école favorise une nouvelle citoyenneté des jeunes dans leurs communautés. Réalisations significatives déjà obtenues: * 974 apprentis et 125 patrons sont inscrits et suivent le programme dans 20 sites dans les quartiers à Pikine, dans les activités d’éducation de base, de suivi et de perfectionnement de l’apprentissage professionnel. * 300 apprentis et 41 patrons suivent le programme d’apprentissage à Thiès depuis 2004, dans une phase expérimentale des acquis de Pikine * 100 apprentis accompagnés dans la cordonnerie à la médina depuis octobre 2005 * Mise en place d’une caisse d’épargne et crédit pour les apprenti(e)s, et maîtres-artisan(e)s, alimentés par ces derniers. Aujourd'hui ce fonds a un capital de 10 millions de CFA. Les bénéficiaires de ce programme sont au nombre de 5000 apprentis, filles et garçons, et 500 maîtres-artisans dans les zones de Pikine, Thiès et Toubacouta. René Sibomana Concept No Comments »