Suivi du projet Mangroves

by COPSOU

Comme vous aurez pu le lire dans « Demain Le Monde n°11 » (publication du CNCD 11.11.11 de Janvier-Février 2012), nous sommes soutenus pour la réalisation de différentes activités qui tournent autour de la protection de la mangrove et de la forêt plus généralement dans  la communauté rurale  de Toubacouta au Sénégal. Plus concrètement, nous sommes cette semaine en pleine campagne d’information et de sensibilisation dans deux villages (Santamba et Ndoumboudj) avec un volet ciblé sur l’ensemble de la population des villages et un autre sur les bénéficiaires directs. Pour la réalisation des activités qui visent l’ensembles de la population, nous travaillons en partenariat avec le comité collégial de notre ONG pour établir un programme de sensibilisation des villages en porte à porte et dans les écoles. C’est chez les bénéficiaires directs que nous avons planté des arbres fruitiers (manguiers et anacardiers) en juillet et que nous passons faire le suivi et l’évaluation du projet. Pour ce faire, nous avons établis une fiche de suivi que nous remplissons ensemble avec les bénéficiaires. Après quelques visites des champs et des bénéficiaires du projet, nous pouvons clairement dire que la plantation de juillet 2011 est une réussite. A la fois par rapport à ce que les bénéficiaires en disent, qu’au travers de la constatation de la pousse des arbres sur le terrain. Un bénéficiaire qui a perdu ses dix plants de manguiers cultive maintenant une petite pépinière de manière à rattraper les dommages en août prochain. Mis à part lui et un autre qui n’a pas suffisamment arrosé, la majorité des champs ont un rendement entre 70 et 100% (des arbres qui sont en bonne croissance après 6 mois). La fiche de suivi demande à chacun les constats et les recommandations qu’il peut faire. De celles-ci ressort qu’il est utile de prévoir des gerbions (protection des arbres) pour lutter contre la divagation du bétail, qu’il est nécessaire de débroussailler (nettoyer) les alentours de chaque plant d’anacardier et qu’il faut régulièrement arroser les plantes de manguiers. Plusieurs bénéficiaires recommandent aussi de replanter les arbres au mois d’août de sorte que les plantes bénéficient de plus d’eau de pluie et tiennent bien jusqu’à la fin de l’hivernage (été en Europe). En outre, à l’instar de l’enthousiasme des bénéficiaires, un agriculteur nous convie même à recommencer le projet de reboisement à la prochaine saison. Julie Kika & Thibaut de Radiguès COP Soucouta Commentaires fermés sur Suivi du projet Mangroves

Accompagnement des filles en formation en sciences infirmières

by admin

Dans le cadre du renforcement des filles du programme, Action jeunesse & Environnement a procédé à une recherche action avec elles. Cette investigation a permis l'identification des besoins en santé avec quatre filles qui ont le niveau scolaire approprié ( Baccalauréat ou le Brevet). En réponse à ces besoins, AJE les a accompagées, orientées, appuyées et incrites dans une structure spécialisée pour une durée de un à trois ans. Au terme de cette formation elles pourront postuler comme infirmière, aide soignante, sage femme dans les structures de santé publiques ou privées.

Elles en sont à leur première année de formation. Actuellement elles suivent des stages pratiques dans des centres de santé en meme temps que les cours théoriques. Parallèlement elles continuent leurs activités génératrices de revenus comme le commerce de tissus teints, la production et la vente de fruits et légumes qui leur permet d'alimenter leur compte dans la caisse d'épargne et de crédit. Elles continuent de participer aux activités du centre opérationnel de Ben Baraque comme la formation en VIH SIDA, Santé Sexuelle de la Reproduction, Genre et Leadership féminin, Echanges Nord Sud.

Georgette Barboza Responsable Centre Opérationnel de Ben Baraque COP Bène Baraque No Comments »